• Philosophie,
  • Recherche,

Journées d'études doctorales | "Une philosophie de terrain ?" Deuxième journée : "Philosophie et écologie"

Evènement | 11 avril 2019

Jeudi 11 Avril de 08h30 à 17h30

Tandis que, depuis quelques années, les frontières entre certaines disciplines des sciences humaines et sociales (ethnologie, anthropologie, philosophie, sociologie) s'atténuent, le recours à un « terrain » dans la recherche en philosophie tend à devenir de plus en plus présent. En effet, s'opère manifestement une remise en cause d'une certaine division du travail, prépondérante jusqu'alors dans le champ scientifique. La place sur le terrain se voyait réservée aux ethnologues et anthropologues qui produisent des données, soit, quand celui-ci s'en saisit, le matériau du philosophe qui, dans un second temps, théorise et conceptualise à partir de ces résultats – dont il ignore parfois l'histoire et les aléas de la production. Corollairement, on observe ce qu'on pourrait appeler une mutation épistémologique de la recherche philosophique.

Programme de la journée


Matinée


9h-9h30 Présentation de la journée par le groupe « Philosophie de terrain » :

Marine Bedon
Doctorante en philosophie (D2) à l’ENS de Lyon, IHRIM, ED 487.
Sujet de thèse : « Spinoza et l’écologie profonde : vers l’élaboration d’une éthique contemporaine à partir d’une interprétation spinoziste de l’Ecosophie T d’Arne Naess. »

Maud Benetreau
Masterante en Histoire de la Philosophie à l’ENS de Lyon, en projet de thèse. Thème de recherche : maternité et parentalité avec Spinoza, titre envisagé : « Attendre un enfant. Pour une interaction entre anthropologie philosophique et philosophie de terrain. »

Marion Bérard
Elève de l’ENS de Lyon, Master 2 « Culture et Santé », Université Jean Moulin Lyon 3. Projet de thèse : « Philosopher en “communauté d’enquête” : une approche pragmatiste de la pratique de la philosophie avec les enfants. »

Margaux Dubar
Doctorante en philosophie (D1) à l'Université Jean Moulin Lyon 3, IRPhiL, chaire « Valeurs du soin centré-patient », ED 487.
Sujet de thèse : « Homo addictus. Dépendance et chute : Pascal et Malebranche sur le terrain » 9h30-9h55 Christiane Vollaire
Philosophe, membre de la rédaction des revues Pratiques et Chimères, et du programme Nonlieux de l’exil (EHESS-Inalco), chercheure associée au Centre de Recherche sur le Travail et le Développement du CNAM.
Titre : Une écosophie de terrain ?
Répondant : Elie Piot
Doctorant en Philosophie à l’ENS de Lyon. Sujet de thèse : « Le “terrain” des sciences sociales. Enquête philosophique sur les enjeux ontologiques, épistémologiques et critiques d’une figure fondamentale du travail scientifique. »

9h55-10h15 Discussion

10h15-10h40 Baptiste Morizot
Maître de conférences en Philosophie à l’Université d’Aix-Marseille.
Titre : La philosophie comme artisanat cartographique : ce que le terrain fait aux concepts

10h40-11h00 Discussion

11h00-11h15 Pause

11h15-11h40 Patrick Degeorges
Coordinateur du programme Anthropocène de l’ENS de Lyon, rattaché à l’Institut des Systèmes Complexes (IXXI), à l’Institut Michel Serres et à l’INRIA (Equipe Datasphère). Responsable de 2010 à 2017 des questions émergentes et stratégiques au Ministère de la Transition écologique et solidaire.
Titre : en attente.

11h40-12h00 Discussion

12h00-13h50 : Pause déjeuner


Après-midi

14h00-14h25 Anahid Roux Rosier
Doctorante à l’Université Jean Moulin Lyon 3 (IRPhiL), vacataire à Rennes Business School. Sujet de Thèse : « Dialectiques agricoles : de la cité à la communauté des êtres de nature, le cas de la permaculture »
Titre : en attente.

14h25-14h45 Discussion

14h45-15h10 Damien Delorme
Agrégé de philosophie, doctorant à l’Université Jean Moulin Lyon 3 et à l'Université de Genève, IRPhiL.
Sujet de thèse : « La crise du concept de nature dans la philosophie de l’environnement ». Titre : Le voyageur-philosophe est-il un philosophe de terrain ?

15h10-15h30 Discussion

15h30-15h45 Pause

15h45-16h10 Marine Fauché
Elève de l’ENS de Lyon, agrégée de Philosophie, en excursus à AgroParisTech en Master. Actuellement en stage au Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive de Montpellier (CEFE). Thème de recherche : Les enjeux épistémologiques des translocations végétales, à partir d’études de cas.
Titre : Biodiversité : du concept aux pratiques. Retours sur quelques terrains d’écologues, et leurs usages philosophiques possibles.

16h10-16h30 Discussion

16h30-16h55 María Grace Salamanca González
Doctorante en philosophie (D3) à l’Université Jean Moulin Lyon 3, IRPhiL, Chaire "Valeurs du soin centré-patient", ED 487. Programme de recherche « Actores Sociales de la Flora Medicinal en México » del Instituto Nacional de Anthropología e Historia (INAH) au
Mexique.
Sujet de thèse : « Soin et résistance en anthropocène. L’éthique du care médical et environnemental à partir de l’exemple de la médecine florale ».
Titre : Le terrain comme scène existentielle. Un regard porté sur les recherches transdisciplinaires de l´Amérique du Sud.

16h55-17h15 Discussion

17h15-17h30 : Conclusion des deux journées de formation sur « une philosophie de terrain ? »

Document(s) à télécharger

INFOS PRATIQUES

Lieu(x)
Université Jean Moulin Lyon 3
15 Quai Claude Bernard
69007 Lyon

Salle Caillemer
Entrée au 1 rue de l'université 69007 Lyon
Contact

Margaux Dubar
margaux.dubar@univ-lyon3.fr

Type

A la Une, Colloque / Séminaire, Rencontre - débat

Thématique

Philosophie, Recherche

Partenaires

Université de Lyon
Université Jean Moulin Lyon 3
Institut de Recherches Philosophiques de Lyon (IRPhiL)
ENS
ED 487
IHRIM
LABEX COMOD